le 20 septembre 2012: Projet annulé (projet de centre régional de traitement des boues de fosses septiques MRC des Collines de l'Outaouais). La rivière Gatineau SAUVER!!!.

C’est par une décision unanime que les maires de la MRC des Collines de l’Outaouais ont annulé leur projet de construire un bassin de décantation de boues de fosses septiques sur les rives de la rivière Gatineau.

Au lieu de cela, une entente a été conclue et les boues de fosses septiques seront traitées dans une installation privée de technologie supérieure à l’ancienne usine Smurfit-Stone, située à Portage du Fort, au Québec.

Dorénavant, nous concentrerons nos efforts pour faire reconnaître un zonage récréatif pour l’ensemble des berges de la Gatineau afin d’éviter qu’une autre fois un geste anthropique (causé par l’homme) ne vienne risquer de mettre en péril la santé de la rivière Gatineau. Si toutefois une nouvelle menace faisait surface, nous réactiverons notre campagne.

Nous tenons à remercier tous ceux et celles qui ont signé la pétition, envoyé une lettre, téléphoné à un élu, fait une demande d’accès à l’information ou participé à un événement ou à une réunion.

Tout un chacun chacune avez contribué à faire annuler ce projet et le temps est maintenant venu de célébrer.

Célébration – Groupe irlandais de la Vallée de la Gatineau les 'the Doggers" à la Elmdale House Tavern, le jeudi 25 octobre 2012. (participer à l’événement)
Célébration – nous sommes encore à planifier cet événement et il sera publié dans le journal local de Wakefield et sur Facebook dès qu’il sera planifié. auberge le mouton noir 12 octobre 2012 (participer à l’événement)

Les mots gentils des fans de la rivière Gatineau

Courage et victoire pour le groupe Sauvons La Gatineau
Lors des dernières élections, j'ai témoigné d'un courage civilisé et déterminé d'un groupe qui voulait à tout prix se faire entendre. Contrairement à ceux qui disent que ce groupe était des fervents de l'idéologie "pas dans ma cour", c'est faux. Il tentait seulement d'avancer et de coopérer avec les instances municipales et provinciales afin de trouver une solution locale sur un dossier qui heurtait fondamentalement le volet socio- économique de cette belle région. Donc, CHAPEAU... belle victoire! À tout autre groupe( et surtout les jeunes) qui désire revendiquer leurs idées et oui, c'est possible de le faire avec distinction !

Michel Halloran, Candidat, Coalition Avenir Québec, Gatineau, Élections 2012

------- Hello everyone,I just wanted to express how happy I was when I heard the news this morning.It shows that to get things done in today society, we have to have a hands on approach. From the first time I went to a council meeting to hear about the Save the Gatineau river, I knew that this project was bigger than just being against a waste plant, it was about protecting what's valuable to us and to our surroundings.

But I would like to give a pat on the back to everyone who work hard, days on and days out to make this project a success. I promise to continue working with this group and any others who are wiling to take a foot forward to protecting what the Gatineau riding has of such value and beauty. I love this riding because citizen's are hard working and dedicated to accomplishing any goal in mind. Let this be a message to the municipality's who laugh at you during those council meetings : this will not be the last time we make a stand for the environment. Next step for me, save the Lac Beamish.

--- Brandon Bolduc Candidat du Parti Vert du Québec (Circonscription Gatineau)
CHEERS! Bravo et félicitations pour vos efforts!!!!!!!! Et merci !!! :)) (anonyme)


Roy Dupuis et Fondations Rivières appuient les défenseurs de la rivière Gatineau menacée par les boues de fosses septiques
voir lettre du Roy Dupuis ICI


Un immense système de bassin de décantation sera bientôt édifié sur les berges de la rivière Gatineau. Sa taille sera 6 fois supérieure à l'ensemble des systèmes de traitement des eaux usées de la vallée réunis. Cette usine servira à traiter les boues de fosses septiques provenant du territoire de la MRC des traités, tel que des composés pharmaceutiques ou autre produits chimique contenus dans la prochaines années.

Notre préoccupation première porte sur l’accumulation de composés toxiques persistants dans ␣l’écosystème au fill de temps. Nous y voyons un potentiel dégradation de la qualité de l’eau potable, des habitats halieutiques et une menace aux activités récréo-touristiques de la MRC, largement tributaire de l’excellente qualité actuelle de la rivière et du caractère rural de notre région.

Notre objective est d’inciter la MRC à adopter une solution de traitement des eaux qui ira au-delà des normes environnementales minimales et favorisera une gestion des produits toxique la moins néfaste possible pour la rivière. Nous nous réjouissons de la plus grande transparence résultant directement de notre campagne.

Joignez-vous au mouvement contre ce 'projet' et signez la pétition et joignez les rangs de ceux qui tentent d'arrêter cette importante et irréversible menace à l'écosystème de la rivière Gatineau.

Sauvons la Gatineau
Une zone sauvage et rurale de la rivière Gatineau sera bientôt transformée par les effluents d'une usine de traitement des boues septiques (Wakefield, Chelsea, Cantley, Gatineau)
Roy Dupuis et Fondations Rivières appuient les défenseurs de la rivière Gatineau menacée par les boues de fosses septiques
Categories: Uncategorized
Email

Roy Dupuis et Fondations Rivières appuient les défenseurs de la rivière Gatineau menacée par les boues de fosses septiques

Wakefield, Québec, 13 Septembre, 2011
– Le président de la Fondation Rivières, M. Roy Dupuis a signifié par écrit son soutien au mouvement “Save the Gatineau / Sauvons la Gatineau” dans leurs efforts pour arrêter le projet inadéquat de centre de traitement des boues usées par lagons de la MRC des Collines-de-l’Outaouais.

Cet appui tombe à point. « L’appui de M. Dupuis à cette cause remonte le moral des bénévoles qui sont de plus en plus choqués par le manque de considération que les politiciens accordent à la protection des sources d’eau potable non contaminées et des écosystèmes très riche comme celui du bassin versant de la rivière Gatineau », a déclaré la porte-parole du mouvement local Mme Wanda Gibson.

La MRC tiendra une réunion publique ce jeudi, 15 septembre où plusieurs groupes de protection des rivières, tel que Sauvons la Gatineau, Amis de la rivière Gatineau, Citoyens pour la protection de la Gatineau et Fondation Rivières, continueront à questionner le conseil des maires de la MRC afin que le projet actuel soit abandonné.

Tous ces groupes demandent plus de transparence et d’implication des citoyens dans le processus de sélection du type de technologie et de l’emplacement. « Je tiens à vous souligner l’appui de la Fondation Rivières dans votre démarche pour obtenir de la MRC un processus transparent et démocratique qui analyse toutes les possibilités de traitement des boues de fosses septiques… » affirme M. Dupuis dans sa lettre de soutien.

Malgré l’engagement de M Bussière a cet effet, aucun nouveau rapport concernant les sites ou les technologies alternatives n’ont été mené. Or, le peu d’information qui a filtré au cours de l’été laisse croire aux citoyens que la MRC est toujours déterminée à aller de l’avant avec le projet initial à Farrellton. Des études commandées par les différents groupes citoyens remettent en doute la qualité des recherches sur lesquelles la MRC base sa décision.

Ce projet, situé à seulement 30 minutes de Ottawa et Gatineau coûterait plusieurs millions de dollars. Malgré une forte opposition et la possibilité d’alternatives plus socialement et environnementalement acceptable, la MRC va de l’avant dans ce projet qui amènera les boues usées de 46 000 personnes dans cette zone de grande richesse agricole.

Malgré les affirmations contraires, le conseil des maires de la MRC a déjà reçu un rapport d’ingénierie de la firme CIMA+ recommandant la technologie de traitement par lagons qui traitera et rejettera 1000 tonnes d’effluents dans la rivière Gatineau à chaque semaine, durant les périodes de pointes du printemps et de l’été. Les citoyens ont eu un avis de moins de 30 jours pour participer aux audiences publiques concernant le choix de l’emplacement et ils attendent toujours des réponses à leurs nombreuses questions soulevées à l’audience du 15 mars dernier au profit d’un nouveau processus inclusif où toutes les alternatives seront adéquatement et démocratiquement analysées.

Dans le but d’arrêter le projet actuel, Citoyens pour la protection de la Gatineau, un groupe local très actif, a récemment adressé une lettre au ministre de l’environnement, du développement durable et des Parcs, M. Pierre Arcand, lui demandant de réviser la résolution de la Ville de Gatineau datant su 31 décembre 2010 et annonçant l’interruption du traitement des boues de fosses septiques et surtout d’annuler le projet actuel.

Lisez la lettre complète : http://www.savethegatineau.com/sauvons/?p=31

Les groupes locaux accueilleront également des représentants de Fondation Rivières à Wakefield, dimanche le 25 septembre à partir de 9h30, pour célébrer la journée mondiale des rivières (ONU) et le Grand nettoyage des rivages canadiens. Cette activité sera suivie d’un BBQ à l’auberge légendaire Blacksheep à 11h30, puis d’une table ronde en compagnie de plusieurs défenseurs des rivières.

-30-

Contacte:
Fondation Rivières, Philippe Tousignant,
courriel: fr@fondationrivieres.org
Web: www.fondationrivieres.org

Sauvons la Gatineau / Save the Gatineau, Wanda Gibson,
courriel: info@sauvonslagatineau.com
web: www.sauvonslagatineau.com
web: www.savethegatineau.com

 

 

 

Leave a Reply